Forme

Cinq plantes diurétiques pour éliminer naturellement

La rétention d’eau est l’accumulation d’eau dans un tissu du corps humain. Encore appelée œdème, la rétention d’eau se développe le plus souvent dans des parties organiques à l’instar du poumon. Elle est généralement causée par plusieurs facteurs. Elle survient notamment lorsque votre alimentation est pauvre en protéine ou riche en sel, lorsque vous restez la plupart du temps immobile que ce soit assis ou debout, ou à cause de la chaleur dans les vaisseaux sanguins.

Les maladies comme l’insuffisance rénale peuvent être à l’origine de la rétention d’eau. Cependant, il existe des mesures pour lutter contre la rétention d’eau. La plus facile est l’utilisation de cinq plantes drainantes ci-dessous.

1. Le frêne

On utilise cette plante à cause de la présence de mannitol et le sel de potassium. Pour l’appliquer, il faut prendre une dose de 400 mg en extrait sec, soit 200 mg le matin et 200 mg le soir. Vous le prendrez également en infusion, 10 à 20 g de feuilles séchées dans 1 litre d’eau bouillante à consommer durant la journée. Enfin, le prendre en teinture mère : 5 à 15 goûtes par jour. Toutes les méthodes citées plus haut sont à appliquer sur une période de deux semaines.

2. L’orthosiphon

C’est le génie des plantes d’origine asiatique, il a un effet diurétique, une action minceur et un effet drainant. Pour l’appliquer, on l’utilise en extrait de feuilles séchées en prenant 200 mg chaque matin et 200 mg en fin d’après-midi. En infusion, on prend 6 à 12 g de plante séchée dans un litre d’eau, plusieurs fois durant la journée. En ce qui concerne la période, il ne faudra pas aller au-delà de 2 semaines pour le traitement. Il n’est pas conseillé d’utiliser l’orthosiphon si vous avez de coliques néphrétiques ou des problèmes cardiaques. Ce produit est disponible en pharmacies et sur internet.

3. La piloselle

Communément appelée oreille-de-souris ou oreille-de-rat, la piloselle contient des substances antibiotiques et diurétiques. Elle favorise l’élimination rénale sans détruire les tissus des reins. Pour lutter contre la rétention d’eau, appliquer deux gélules de 200 mg en extrait sec et à prendre à jeune. En infusion, prendre 5 à 10 g dans un 1 litre d’eau de plante séchée deux fois par jour soit une tasse le matin et une autre tasse à midi. La durée du traitement va de 9 à 18 jours. Cela est renouvelable à condition que vous repreniez au moins un mois après le premier traitement. Il est également disponible en pharmacies et sur des sites de vente.

4. La queue de cerise-griottier

Scientifiquement appelée prunus cerasus, la queue de cerise est un diurétique adoucissant avec un effet drainant et anti-inflammatoire. Elle facilite l’élimination rénale. À quelle dose faut-il la prendre ? En gélules, 1,5 g durant la journée dont une prise le matin et une autre à midi. Prendre 10 g frais ou secs en décoction dans 1,5 litre d’eau froide et trois tasses par jour. Le traitement est pour une période de deux semaines. La plante n’est pas recommandée si vous êtes sujets aux calculs urinaires. Le produit est disponible sur internet uniquement.

5. La reine-des-prés

Communément appelée Ulmaire, elle est d’origine européenne centrale et septentrionale. Elle est anti-inflammatoire, diurétique et anti ulcéreux. Elle est également utilisée pour l’élimination rénale. En infusion, prendre sommités fleuries et feuilles séchées 2 à 6 g dans un litre d’eau par jour. En extrait sec, prendre 800 à 1 500 mg par jour pendant le repas. Vous devriez l’éviter si vous êtes allergique à l’aspirine. Le produit est aussi disponible en pharmacie, dans les magasins bios et sur internet.

Les cinq plantes susmentionnées vous accompagneront efficacement dans la lutte contre la rétention rénale.

About the author

Coco

Add Comment

Click here to post a comment